20 avril 2007

Concernant le "vote utile"

Je dois avouer que je suis l'élection présidentielle d'assez loin, d'abord parce je n'ai pas le privilège (et le devoir civique) de voter et ensuite parce que je trouve que la discussion est trop centrée sur les personnes (et pas assez sur les idées).

Quoiqu'il en soit, il y a quand même quelques détails qui me frappent, comme par exemple le concept du "vote utile" c'est-à-dire le vote pour un candidat qui a des chances de gagner.

C'est une question avec laquelle on taquine régulièrement les "petits" candidats de la gauche, parfois même en faisant allusion à la dernière élection présidentielle, où le candidat socialiste s'est fait battre par celui du FN (à la stupéfaction générale).

Dans le fond, tous les candidats de la gauche doivent souhaiter que Ségolène Royale aille jusqu'au deuxième tour, mais étant donné qu'ils ont quand même besoin d'un maximum de voix (d'abord pour se faire rembourser les frais de campagne et ensuite avoir une certaine légitimité ainsi que pour rester crédibles) ILS NE PEUVENT PAS conseiller le "vote utile".

En ce qui concerne certains électeurs qui n'ont pas tellement envie de voter dès le premier tour pour un des candidats qui a une réelle chance de gagner, ils sont obligés de trancher entre un "vote utile" qui les prive de la possibilité d'exprimer leur réticences par rapport au candidat pour lequel ils votent et un vote contestataire avec les conséquences de voir le candidat pour lequel ils auraient voulu voter au deuxième tour éliminé dès le premier tour.

Cela ressemble à s'y méprendre à une partie de poker. Seulement, pour beaucoup la décision dépend aussi des informations fournies par les instituts de sondage. Plus l'avance des "grands" candidats est important, plus les électeurs pensent qu'ils peuvent se permettre d'exprimer leur mécontentement.

En 2002, les instituts de sondage avaient prédit un deuxième tour Chirac / Jospin et c'est (entre autres) pour cela que Jospin a été éliminé dès le premier tour.

3 Comments:

  1. denis_m said...
    bon, l'élection est passée maintenant, et les sondanges se sont encore trompés !
    damospace said...
    Je trouve au contraire que le résultat correspond plutôt bien aux estimations, et les instituts de sondage se sont surtout gardés de faire croire que tout était joué d'avance...
    Jean Hugues said...
    45% des électeurs Bayrou revendiquent un vote constestataire.

    C'est le résultat que j'observe sur le sondage en ligne dans mon site perso http://www.ExtremeCentre.fr

    Etonnant non ?

Post a Comment