17 novembre 2007

Je souhaiterais réagir par rapport à l'histoire horrible rapportée (entre autres) par le site du journal libération de la fille de 4 ans qui se trouve actuellement à l'hôpital Necker et dont le parents adoptifs sont accusés d'actes de torture et de barbarie.

Si les soupçons envers les parents s'avèrent exactes, tout porte à croire qu'il s'agit d'un cas du syndrome de Münchhausen par procuration. Ce syndrome se réfère au baron allemand Münchhausen, un célèbre menteur (fictif) qui prétendait entre autres avoir volé à cheval sur un boulet de canon.
Le syndrome de Münchhausen consiste à simuler des maladies ou à s'infliger des blessures afin d'attirer l'attention du corps médical, et quand ces maladies ou blessures concernent une autre personne, on parle de Münchhausen par procuration.

Ce syndrome est assez difficile à détecter, dans la mesure où les personnes concernées font tout pour faire passer leurs sévices pour des accidents et jouent même souvent le rôle d'une personne aimante et responsable.

Il serait trop simple de jeter la pierre aux médecins et au personnel soignant semblent parfois mettre trop de temps pour détecter ce genre de cas. Quand on est habitué de soigner des blessures dont beaucoup résultent de négligences (bébés tombés de la table à langer, produits toxiques ingérés, etc.) il faut probablement se faire à l'idée qu'il y a malheureusement des accidents stupides et qu'il n'est pas possible de signaler chaque cas qui pourrait éventuellement relever d'une maltraitance.

En revanche, cela ne veut pas non plus dire qu'il n'y a pas d'améliorations possibles du système actuelle. Je pense au contraire que les choses pourraient être améliorés en renforçant les moyens des services sociaux. Ceci notamment pour éviter qu'un premier signalement qui ne comporte souvent pas assez d'éléments concrets reste sans suites. Un suivi discret et efficace par un(e) assistant(e) social(e) pourrait dans bien des cas éviter le pire.

Pour finir, je souhaiterais également mettre en garde contre les dangers que comporte chaque signalement. Il y a quelques années, il y a eu le cas d'une famille allemande dont la fille souffrait d'une maladie très rare qui faisait que ses os étaient d'une fragilité extrême. Cette fille a failli être enlevée à ses parents, car on les suspectait de maltraitances et il a fallu détecter la maladie de la fille pour laver les parents de tout soupçon.

Quelques liens pour aller plus loin :
Carnet Psy
Wikipédia
Doctissimo

2 Comments:

  1. Copacabana Boom Boom said...
    Personne ici n'a pas parlé d'un Münchhausen par procuration, de plus très improbable dans le cas d'un couple.
    damospace said...
    @Copacabana : Selon l'article de libération (lien dans mon billet), c'est "Luc-André Lenormand, vice-procureur à Versailles" qui évoque le syndrome de Münchhausen. Qu'est-ce qui te motive à mettre en question cette analyse ? Le simple fait qu'il y a deux parents adoptifs me semble un peu faible comme critère, d'autant plus qu'on ne sait pour l'instant quasiment rien sur l'implication respective des deux parents dans cette affaire.

Post a Comment