25 juin 2007

Web 2.0 - Un terme qui énèrve ?

On entend sous le terme Web 2.0 inventé par Dale Dougherty le nouveau type d'applications et services Internet, avec l'utilisation de RSS et/ou Atom, AJAX, CSS, etc. ainsi qu'avec la création de réseaux sociaux, en comparaison avec des pages statiques (1.0) et des pages dynamiques (1.5) crées par exemple avec PHP.

Le problème avec ce terme, c'est qu'il est très loin d'être précis. Je m'en suis rendu compte quand j'ai voulu établir la liste des services Web 2.0 que j'utilise.
Blogger est communément considéré comme un service Web 2.0 depuis sa nouvelle version qui utilise les standards RSS et Atom, mais est-ce que la possibilité d'utiliser des flux RSS est suffisante pour parler d'un service Web 2.0 ?
Est-ce que Gmail est vraiment un service Web 2.0, et si oui, pour quelle raison exactement ? Et quelles sont les raisons qu'on cite YouTube et Last.fm parmi les applications Web 2.0 ? Et qu'en est-il de Wikipédia?
En plus, ce terme sous-entend que tout ce qui n'est pas 2.0 n'a plus beaucoup d'intérêt.

Je pense que l'utilisation des flux RSS et Atom (qui est à l'heure actuelle encore très marginale) va se généraliser assez rapidement, que ce soit via des services en ligne comme Netvibes ou des lecteur RSS.
Ce ne sera pas pour autant une révolution, et encore moins la révolution Web 2.0, mais plutôt une modification des habitudes de lecture, car le principal avantage des flux RSS est de faire gagner du temps et de pouvoir gérer davantage de sources d'informations.

Les autres tendances et évolutions (vidéo, son, 3D) se situent sur un autre plan, car il y a encore des problèmes d'ordre technique (bande passante, compression, etc.) et juridiques (copyright, gestion des droits) à résoudre.

Dans ce contexte, il n'est pas très surprenant que le terme Web 2.0 se profile actuellement comme le favori des termes qui tapent sur le nerfs, comme c'est par exemple le cas dans un sondage en ligne du magazine allemand Spiegel, où ce terme est actuellement avancé comme le terme le plus agaçant du moment par environ 40% des votants...

4 Comments:

  1. JB Boisseau said...
    Le mieux est peut-être de regarder la définition...
    http://web2rules.blogspot.com/2006/01/what-is-web-20-par-tim-oreilly-version.html
    damospace said...
    Merci pour le lien vers la définition "officielle". Ceci dit, et même si je suis d'accord de dire qu'il y a des changements importants qui se préparent depuis ces dernières années, je trouve que cela reste quand même assez flou comme définition...
    CManu said...
    C'est vrai qu'on le mets à toute les sauces, mais pour moi je pense que cela veut exprimer un changement, une nouvelle façon de voir l'internet. On passe de l'info poussée, à de l'info tirée (flux RSS...) mais surtout cela mets en avant la dimension collaborative qui est pour moi la caractéristique principale du 2.0, un web en constante évolution (bêta ??) au service du plus grand nombre, par le plus grand nombre...
    C'est perso comme définition, mais ça me va !
    damospace said...
    @Manu : Quel enthousiasme ! Concernant les flux RSS, je suis entièrement d'accord (et je n'arrête pas d'en parler sur mon blog), mais la dimension collaborative existait (à mon avis) bien avant le web 2.0, par exemple sur Epinions... ou encore sur certains forums...

Post a Comment