15 avril 2008

Ce billet a été rédigé en réaction à une charge violente envers le service de blogs Blogger de la part d'Eric Dupin du blog Presse-Citron et anciennement le responsable de Fuzz.

Je comprends parfaitement la frustration qu'on peut ressentir après avoir été condamné pour la publication d'un lien vers le billet d'un blog hébergé sur Blogger (et d'ailleurs toujours en ligne).

En même temps, je ne peux pas être d'accord qu'on s'en prenne de cette façon à Blogger. Premièrement, il faut quand même souligner que la très grande majorité des blogs hébergés par Blogger n'a absolument rien à se reprocher. Pour s'en rendre compte, il suffit d'utiliser la fonction "Next Blog" pour faire défiler quelques blogs.

Ensuite, il est tout à fait possible de signaler des contenus douteux sur Blogger, soit par la barre en haut du blog, soit en remplissant un formulaire en ligne.

Et surtout : faire croire qu'on puisse impunément dire n'importe quoi sur Blogger, c'est complètement irresponsable, car certains risquent de prendre ce conseil à la lettre, en attendant de se faire rattraper par la justice.

1 Comment:

  1. CManu said...
    Pour exprimé mon avsi sur le sujet,
    voilà ce que j'ai laissé en commentaire sur Presse Citron : "Eric, je pense que ce que tu dis de Blogger est valable sur de nombreuses plateformes, WP, overblog et que dire des skyblogs... Aucune ne contrôle le contenu, l'inscription est "anonyme", les propos non contrôlés. Si je me fais fermer mon blog, je le recopie sur une autre plateforme dans les 5 minutes qui suivent...
    Tu soulèves la question beaucoup plus profonde de la liberté sur internet et surtout de la régulation. DOIT IL Y AVOIR UN ORGANE DE REGULATION ??? Qui doit s'en charger ???
    Si tu as une réponse je suis preneur. Tant que rien n'existera Internet et les blogs seront des lieux d'expression représentatifs de la population, un peu de bon et beaucoup de médiocre ou d'abjecte.
    Aujourd'hui le système se contente de laisser faire et d'en prendre un de temps en temps pour l'exemple... Il est fort regrettable que cela soit tombé sur toi au vu de tous les voyous de la toile impunis.
    Je te soutiens dans ton combat, mais Blogger n'est pas l'ennemi...

Post a Comment