26 juillet 2007

Newsletter vs. flux RSS/Atom

Une bonne partie des entreprises présentes sur Internet (et parfois mêmes des sites et forums) utilisent le format de la newsletter pour leur communication.

Le hic : les internautes sont méfiants et ils n'aiment pas toujours communiquer leur adresse e-mail, car ils ont peur d'être inondé par des mails qui ne les intéressent pas.

Une des parades possibles consiste à organiser des concours gratuits avec une case à cocher (Opt-In) pour la newsletter.

Cela dit, il y aura de nombreux obstacles à surmonter :
1) Une bonne partie des internautes refusera tout simplement d'indiquer son adresse e-mail, par précaution ou par principe.
2) Les concours sont souvent très mal dotés, ce qui crée un sentiment de "On ne gagne jamais".
3) Les gens qui acceptent d'indiquer leur adresse e-mail et de recevoir une newsletter uniquement pour remporter un lot risquent d'avoir oublié leur participation assez vite, et de ce fait, pourront considérer la newsletter à tort comme du spam, alors qu'ils avaient bien coché la case correspondante.
4) Il faut respecter de nombreuses obligations concernant le fichier d'e-mails, notamment la déclaration CNIL, une procédure de modification et suppression des données, etc.

Somme toute, une procédure lourde et couteuse.

Et si l'on utilisait plutôt un flux RSS/Atom ?

Dans ce cas, le principe est totalement différent. Le site propose le flux, et le visiteur est libre de s'abonner, sans devoir dévoiler son nom ou son adresse e-mail. Et bien sûr, si le contenu du flux ne correspond pas aux attentes du lecteur, il le supprimera d'un simple clic. Il faut donc veiller à la "valeur ajouté" du flux.

En plus, l'utilisation de flux RSS/Atom n'est pas encore suffisamment répandu pour pouvoir s'adresser de cette façon à l'ensemble des visiteurs d'un site. Oubliez aussi les messages ciblés à certaines catégories de clients sous la forme de flux RSS/Atom.

Conclusion :
Ces deux moyens de communication sont plutôt complémentaires, d'autant plus que les flux RSS/Atom peuvent contribuer à transcender les schémas de communication traditionnels. Les flux RSS/Atom sont notamment appréciés par les blogueurs à l'affut des dernières informations pour ensuite pouvoir les relayer.

2 Comments:

  1. Alex said...
    Bien que le flux RSS soit d'une simplicité enfantine, il n'est encore absolument pas entré dans les moeurs du grand public, parfois plus enclin à laisser son adresse mail à gauche et à droite :)
    damospace said...
    @alex : Je pense que l'utilisation des flux RSS/Atom était encore un peu compliqué il y a un ou deux ans, mais compte tenu de toutes les nouvelles applications (Netvibes, Pageflakes, FeedReader, etc. etc.) ainsi que les nouvelles versions de Firefox c'est en effet devenu très facile, il suffit de cliquer et de suivre les instructions... et surtout d'être prêt à modifier ses habitudes !

Post a Comment