2 janvier 2008

Quand on écrit pour un blog, c'est généralement pour être lu. Et quand on démarre le blog ou même pendant les périodes un peu creuses, on peut avoir envie de "recruter" des lecteurs dans son entourage.

Le problème, c'est que les gens à qui vous avez recommandé votre blog risquent tôt ou tard d'en parler à d'autres personnes et de fil en aiguille, vous n'aurez plus aucun contrôle qui de votre entourage lit votre blog.

Or, même si vous restez plutôt discret sur votre vie privée, le simple fait d'imaginer une de vos collègues ou votre belle-mère en train de lire votre blog risque d'avoir une certaine influence sur votre façon d'écrire ainsi que les sujets que vous aborderez.

Hélas, une fois que le mal est fait, il devient difficile de faire marche arrière. Bien sûr, on peut toujours faire en sorte que l'accès à un blog soit restreint, mais en mettant certaines personnes dehors, vous empêcherez aussi de nouvelles personnes de découvrir votre blog.

Prenez donc le temps de réflexion nécessaire avant de partager l'URL de votre blog !

4 Comments:

  1. Ladyblogue said...
    entièrement d'accord !
    Moi j'avais rien dit... et je me retrouve avec ma famille proche qui lit... Mais j'essaie vraiment de dire ce que je pense........... d'où une enguelade avec 2 personnes... Mais tant pis.
    Ecrire ce que l'on a au fond de soi et pas écrire ce que les autres attendent...
    Gros bibis
    José Phinebacker . said...
    Suivant le "genre" de blog ça peut avoir plus ou moins de conséquences. Bon nombre de blog technique, politique, de commentaires de l'actualité ne devraient pas poser de problèmes. Mais concernant les blogs personnels, ou des aspects de la vie privée sont abordés, cela peut rapidement devenir intenable !
    A ce petit jeu certains y ont même perdu leur travail !
    C'est le risque pris par certains pour produire des blogs qui sont souvent très intéressants, addictifs...
    BeeHappy Laurence said...
    Je suis d'accord avec toi à 2000 %. Je n'ai dit à personne de mon entourage que j'avais un blog et je compte ne rien dire du tout. Même si mon blog n'a pas du tout un journal intime, je tiens trop à cette liberté.
    Très bon conseil !
    damospace said...
    @Ladyblogue, josé, laurence: Merci pour ces commentaires qui complètent bien mon billet... Il y aurait encore tellement à dire à ce sujet !

Post a Comment