16 septembre 2007

Police vs. Petit Robert

Je pense que vous avez tous entendu parler de cette citation incluse dans la nouvelle édition du Petit Robert. Il y a eu des protestations et au moins une plainte de la part des syndicats de police pour obtenir que la citation soit supprimé. La phrase incriminée est celle-ci: "T'es un pauvre petit rebeu qu'un connard de flic fait chier, c'est ça !" et elle est utilisée pour illustrer un emploi du terme "rebeu".

En ce qui me concerne, cette histoire m'a fait sourire dans la mesure où j'ai utilisé le Petit Robert très régulièrement pendant des années.

Aujourd'hui, en lisant ce billet de chez Ladyblogue, je me rends compte qu'il y a pas mal de monde qui ne partage pas mon avis.

Je vais donc essayer d'expliquer pourquoi je suis entièrement du côté de l'équipe rédactionnelle du Petit Robert.

Le premier point à souligner, c'est le fait que cette phrase ne se trouve pas dans une définition, mais dans une citation, clairement marqué comme telle par les guillemets et l'indication de l'auteur.

En plus, l'introduction du Petit Robert indique clairement que les citations servent principalement à illustrer l'emploi d'un mot, sans que cette citation exprime l'avis de l'équipe rédactionnelle, ni même celui de l'auteur cité.

Je trouve d'ailleurs assez curieux que personne semble en vouloir à Jean-Claude Izzo d'avoir écrit cette phrase et que personne se donne la peine de chercher dans quel contexte elle est utilisée. Je ne serais pas surpris que ce soit un représentant des forces de l'ordre (fictif bien sûr) qui prononce cette phrase qui aura fait couler autant d'encre...

Imaginons la scène suivante : Une personne se fait arrêter. Elle clame son innocence, traite la police de racisme et se pose en victime. A ce moment, le policier qui l'interroge lui dit (avec plein d'ironie) :"T'es un pauvre petit rebeu qu'un connard de flic fait chier, c'est ça !"

Bien sûr, un dictionnaire n'est pas un livre comme un autre, mais la phrase du Petit Robert convient parfaitement pour illustrer l'emploi du terme "rebeu" et il me semble absurde de reprocher à l'équipe du Petit Robert la moindre intention de bafouer la Police.

Ou sinon, il faudrait peut-être pousser le politiquement correct (car à mon avis il ne s'agit de rien d'autre) jusqu'au bout et intenter également un procès à l'auteur de la citation, ainsi qu'à toute personne qui ose prononcer, écrire ou citer le terme de "flic".

Sinon, je tiens également à souligner que le Petit Robert se donne comme mission de décrire des faits de langue avec l'intention d'inclure également certains termes d'argot, de verlan etc. "ne serait-ce que pour répondre aux besoins de compréhension les plus évidents".

Le fait d'inclure le terme "rebeu" n'égale donc pas forcément l'approbation de son utilisation, d'autant plus que certains termes sont clairement indiqués comme appartenant au registre vulgaire.

Mise à jour:
J'ai finalement réussi à pousser un peu plus loin mes "investigations" et je suis tombé sur ce billet du blog de Christian Tortel. Apparemment, j'avais deviné juste, car les propos incriminés sont des paroles du personnage Fabio Montale, un policier imaginaire.

Je viens également d'apprendre que Jean-Claude Izzo est mort en 2000...

2 Comments:

  1. CManu said...
    Pour une fois permets moi d'être en désaccord complet avec toi !
    La première chose qui me choque avec force, c'est que l'on puisse mettre "rebeu" dans le dictionnaire !!! Pourquoi pas feuj, youpin, quebla et j'en passe des plus vulgaires.
    L'exemple mis en avant pour illustrer cet horrible mot est lui aussi à banir, volontairement provocateur et vide de sens (on comprends mieux "rebeu" avec cette phrase ???) .
    Pour conclure je reprendrais ce que j'ai dit chez ladyblogue : "...Quoique, tout cela est très cohérent, de VULGARITE et de MEDIOCRITE."
    damospace said...
    @CManu : Merci pour ton commentaire... et bien sûr je te permets d'être en désaccord avec moi ! Je souhaiterais néanmoins répondre à ton commentaire.
    D'abord, la question s'il faut mettre le terme "rebeu" dans le dictionnaire (d'ailleurs ce terme ne semble aucunement gêner les syndicats de police...) c'est une question, la question si la phrase d'illustration convient, en est une autre.

    Concernant l'inclusion du terme "rebeu" : à mon avis, un dictionnaire comme le Petit Robert se doit d'être un reflet d'une langue telle qu'elle est, ce n'est pas une collection de mots "bien comme il faut à utiliser pour sa rédaction". D'ailleurs, je pense que peu de gens lisent un dictionnaire de A à Z, donc quand on cherche un terme, c'est qu'on l'a déjà lu ou entendu quelque part. Et dans ce cas, il vaut mieux savoir de quoi il s'agit réellement.

    Concernant la fameuse citation : Je trouve au contraire qu'elle illustre très bien le terme "rebeu", car autres termes de la citation correspondent au même registre vulgaire. Il s'agit donc en quelque sorte d'une mise en garde implicite.

Post a Comment